maison magasin cave

Histoire de la Société de laiterie de Romont

 

 

La Société de laiterie de Romont existe depuis 1844. Dès ses débuts, elle engageait un laitier pour fabriquer son fromage.

 

Il y eu tout d'abord M. Gauthier, M. Romanens et M. Oberson. De 1924 à 1948, M. Victor Clerc, de 1948 à 1957, M. Fernand Clerc, de 1957 à 1973, M. Louis Oberson et de 1973 à 2011, M. Léon Ecoffey.

 

L'exploitation est désormais tenue par Thierry Ecoffey, fils de Léon, depuis le 1 er janvier 2012.

 

La Société comptait plus de 60 couleurs à ses débuts pour diminuer à 22 à ce jour. Chaque couleur vient amener son lait le matin et le soir à laiterie.

 

Nous ne savons pas exactement quand le bâtiment de la « rue de l'Eglise » a été construit, mais il a été acheté par la Société à sa fondation, puis transformé. Il a été rénové en 1956, ainsi que la cave à fromage. Une centrifuge a été installée en 1958, une barrette à beurre en 1963 et une presse hydraulique en 1973.

 

Au tout début, le moyen de chauffage était un foyer roulant et ceci jusqu'en 1940, date à laquelle la chaudière à vapeur a été posée.

 

Le magasin a été ouvert en 1950. Avant chacun allait chercher son lait, beurre et fromage directement à la laiterie.

 

Le 1 er avril 1985, après avoir repris la laiterie de Romont « ville » en 1973, Léon Ecoffey est devenu acheteur de lait de la Société de laiterie de Chavannes-sous-Romont.

 

Les deux fromageries étant dans un mauvais état, l'idée de la fusion des deux sociétés est très vite venue. Pour cela, il fallait un nouveau bâtiment.

 

La fusion a été signée le 5 avril 1990, le nouveau nom de la société sera « Fromageries romontoises réunies »

 

La nouvelle fromagerie aura une forme rectangulaire et une surface brute de plancher de 1'060 m2. Plus de 3'200'000 mio de litres de lait y seront traités chaque année dès le 1 er juillet 1991.

 

Au niveau de sa conception, le rez-de-chaussée comprend le magasin, une chambre froide, une beurrerie et le local de fabrication. Ce dernier bénéficiera des installations les plus modernes, avec son système automatique de réception des boilles. La cuve de 12'000 litres, avec brassage en double huit, fabriquée par Alpina à Gossau SG, sera unique en Suisse romande. Cette cuve a une capacité de 28 Gruyères en une seule charge. Le modèle de presse automatique à fromage comprend deux blocs de 14 presses tournantes.

 

Les caves à fromage, au sol-sous, se trouvent décentrées par rapport au bâtiment. Elles sont aménagées sous 1m50 de terre. Leurs contenance, avec la réserve, sera de 3'500 fromages. Il y aura aussi un bac de neutralisation des eaux.

 

Une nouvelle chaudière ainsi que des presses seront ajoutées en juillet 2012, afin de permettre la fabrication de vacherin fribourgeois et de raclette.